Avertir le modérateur

économie

  • Les femmes ont-elles disparu de la littérature en 1830 ?

    Imprimer

    Parallèlement au processus général de « féminisation » des professions, il y a des activités où les femmes disparaissent. L’informatique constitue un cas emblématique : alors que de nombreux pionniers étaient des pionnières, le sex-ratio est de plus en plus déséquilibré depuis trente ans. Dans les universités américaines, le part d’étudiantes en computer science serait passée de 35% en 1984 à moins de 20% aujourd’hui.

    Ce phénomène de dé-féminisation n’est pas une anomalie isolée. Une excellente rétrospective historique de Béatrice Cherrier montre que les femmes ont de plus en plus été marginalisées dans les sciences économiques entre les années 1930 et les années 1970 (avec un taux de docteures passant de 20% à 4% entre les années 1920 et les années 1950).

    Et il y a la littérature… [Lire l'article]

  • Revenu universel : halte à la pensée magique

    Imprimer

    Alors que la France dispose de nombreux mécanismes de transferts sociaux, un revenu universel permettrait-il de lutter plus efficacement contre la pauvreté ? Il faudrait pour cela qu’il soit d’un niveau élevé et qu’il s’ajoute aux dispositifs actuels de protection sociale. Cela pose pour Clément Cadoret la question de sa faisabilité financière et politique. [Lire l'article]

  • "Nous, les livreurs à vélo, on sait ce que c'est de ne pas avoir de code du travail"

    Imprimer

    Anthony : Macron veut supprimer le Régime Social des Indépendants (RSI), donc à voir. La réforme du code du travail, on n’est pas concerné. Mais nous les livreurs à vélo, on sait ce que c’est de ne pas avoir de code du travail. Notre problème, c’est de ne pas avoir accès à tous les bénéfices des cotisations sociales. S’il y a un mouvement social à la rentrée, on y participera. Ne serait-ce qu’en solidarité avec les autres travailleurs. [Lire l'entretien]

  • Retour au hollandisme ?

    Imprimer

    Les illusions n’ont qu’un temps. De Gaulle avait fait croire que la France était redevenue une grande puissance et avait retrouvé son rang. Mitterrand avait placé l’ambition de la France dans la construction d’une Europe qui serait française. Emmanuel Macron a fait rêver quelques semaines la moitié des Français : à travers sa jeunesse, son autorité, sa capacité à abattre les obstacles, son comportement à l’égard des grands de ce monde, la France se présentait comme un pays dynamique et écouté, ouvert sur un avenir prometteur. Revenons à la réalité. [Lire l'article]

  • Ruées vers l’or au Sahara : l’orpaillage dans le désert du Ténéré et le massif de l’Aïr (Niger)

    Imprimer

    Dans une conjoncture politique et économique préoccupante, une nouvelle activité inattendue émerge soudainement au début de l’année 2014 dans le nord du Niger : l’orpaillage, après la découverte d’un premier site dans la vallée du Djado (2014). Quelques mois plus tard, un deuxième site, Tchibarakaten fut mis en exploitation. Au même moment, plusieurs petits gisements furent découverts dans le massif de l’Aïr. La soif de l’or s’empara alors de nombreux Nigériens et étrangers en quête de fortune. C’est cette aventure que cet article retrace en décrivant les principaux sites d’orpaillage et leurs animateurs. Il aborde ensuite les relations entre État, commerçants et orpailleurs, puis examine les conséquences politiques, religieuses, économiques, sociales et environnementales de l’orpaillage dans la région d’Agadez. [Lire l'article]

  • Que peut-on «vendre» avec des gros seins ?

    Imprimer

    Le mot publicité évoque généralement l’image d’une pin-up dénudée posant près d’une voiture, d’un paquet de chips ou d’un déodorant pour homme. Parfois aussi, elle sert à vendre des bonnes causes. Est-ce légitime ? Scandaleux ? Faut-il condamner toutes les affiches sexy, sans distinction ? [Lire l'article]

  • “Le ‘capitalisme intégré’ est une économie dont le lieu n'est pas sur terre”, François Meyronnis, essayiste

    Imprimer

    Les révolutions financière et numérique ont engendré un monde régi par les chiffres. Dans ce système économique dominé par le vide, la gestion planétaire échappe à tous. Dans son dernier essai, François Meyronnis entend réveiller les consciences sur une crise généralisée. [Lire l'article]

  • « Nous sommes en train de vivre une mosaïque d’effondrements » : la fin annoncée de la civilisation industrielle

    Imprimer

    Sur les neuf frontières vitales au fonctionnement du « système Terre », au moins quatre ont déjà été transgressées par nos sociétés industrielles, avec le réchauffement climatique, le déclin de la biodiversité ou le rythme insoutenable de la déforestation. Transgresser ces frontières, c’est prendre le risque que notre environnement et nos sociétés réagissent « de manière abrupte et imprévisible », préviennent Pablo Servigne et Raphaël Stevens, dans leur livre « Comment tout peut s’effondrer ». Rappelant l’ensemble des données et des alertes scientifiques toujours plus alarmantes, les deux auteurs appellent à sortir du déni. « Être catastrophiste, ce n’est ni être pessimiste, ni optimiste, c’est être lucide ». Entretien. [Lire l'entretien]

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu