Avertir le modérateur

Société

  • "Nous, les livreurs à vélo, on sait ce que c'est de ne pas avoir de code du travail"

    Imprimer

    Anthony : Macron veut supprimer le Régime Social des Indépendants (RSI), donc à voir. La réforme du code du travail, on n’est pas concerné. Mais nous les livreurs à vélo, on sait ce que c’est de ne pas avoir de code du travail. Notre problème, c’est de ne pas avoir accès à tous les bénéfices des cotisations sociales. S’il y a un mouvement social à la rentrée, on y participera. Ne serait-ce qu’en solidarité avec les autres travailleurs. [Lire l'entretien]

  • Accueil des réfugiés : quand l’ombre de « la conférence de la honte » de 1938 plane sur l’Europe de 2015

    Imprimer

    L’Europe a-t-elle réellement avancé en soixante-dix ans ? Sur sa capacité à accueillir des réfugiés fuyant guerres et persécutions, on peut décemment se poser la question tant les tergiversations d’aujourd’hui rappellent celles d’avant-guerre. Il s’agissait alors d’accueillir des dizaines de milliers d’Allemands et d’Autrichiens fuyant le nazisme. Si les situations ne sont pas superposables, la question des réfugiés, omniprésente depuis les naufrages du printemps 2015, les réticences de certains, et la volonté de beaucoup, de trouver des solutions plus humaines, valent de se pencher sur cette terrible année 1938. Se tient alors en France la conférence d’Evian, chargée de statuer sur le sort de ces nouveaux migrants. [Lire l'article]

  • Qui va partir en vacances ?

    Imprimer

    80 % des cadres supérieurs partent en congés chaque année, contre 50 % des ouvriers. Et encore, entre catégories, on ne part ni aussi souvent, ni aussi longtemps, ni dans les mêmes conditions. [Lire l'article]

  • Peut-on enquêter sur le sexe sans y toucher ?

    Imprimer

    Enquêter sur le sexe demande parfois des concessions. Philippe Combessie, socio-anthropologue, raconte son expérience et propose des analyses de ses propres pratiques. Le fait d’être un homme pose-t-il problème lorsqu’on doit questionner des femmes ? Faut-il être «libertin» pour enquêter sur le «libertinage» ? Faut-il plaire ? Faut-il donner de soi ? [Lire l'article]

  • Pourquoi considérer le décrochage scolaire comme un problème ?

    Imprimer

    société,éducation,social,france,inégalités,politique,la vie des idéesPoser aujourd’hui cette question pourrait être considéré comme une provocation. En effet, le décrochage scolaire est devenu en quelques années seulement la principale désignation des problèmes du système éducatif en France. Il semble résumer l’ensemble des manquements de l’école à ses missions. Médias et responsables politiques utilisent de plus en plus le terme « décrocheurs » pour désigner tout à la fois des victimes de l’échec scolaire, des jeunes désocialisés, de futurs chômeurs ou délinquants, voire de possibles terroristes. Pourtant, si on considère le décrochage scolaire comme l’inachèvement d’une scolarité secondaire complète, force est de considérer que le problème ainsi identifié a connu une ampleur bien plus importante par le passé et qu’il diminue tendanciellement dans le temps. En 1980, 39 % des jeunes sortaient de l’école sans diplôme ou avec le seul brevet. Ils sont 16 % en 2009, ce qui est certes beaucoup, mais vraisemblablement amené à diminuer encore, comme l’indiquent les dernières données statistiques sur la question (Le Rhun & Dubois, 2013). Pourquoi le décrochage scolaire n’était-il pas un problème dans les années 1980 en France ? En quoi est-il aujourd’hui un problème ? Que doit-on attendre d’une action publique dans ce domaine ? [Lire l'article]

  • Suicides en situation d’enfermement au début du XXIe siècle

    Imprimer

    société,politique,justice,social,prison,suicide,psychiatrie,sociologieLes raisons exprimées dans les dernières lettres de prisonniers s’étant suicidé permettent de mieux comprendre la diversité des situations et des tensions qui conduisent au suicide. L’analyse du contenu de ces lettres révèle sept classes distinctes de suicidés : les prisonniers « à bout », dans l’incapacité de s’adapter à un univers de fortes contraintes, les « ostracisés » malmenés par les autres détenus, les (futurs) » sortants » de prison déstabilisés par l’appréhension d’une réinsertion problématique et du regard des relations hors prison, les « protestataires » instrumentalisant leur suicide de façon vindicative, ceux qui ne peuvent accepter une « rupture » sentimentale, les suicidés « remords‑culpabilité » qui sont affectés par la honte, le remords et la culpabilité, et enfin la classe « injustice » dont le suicide de ses membres représente une échappatoire à l’injustice carcérale ou judiciaire. Les suicides en prison n’entrent donc pas dans un schéma unique des théories sociologiques du suicide mais dans des schémas diversifiés dont rend compte plus aisément la sociologie de la santé mentale, même si le suicide carcéral ne se réduit pas à une dimension individuelle des tensions mentales. Les résultats de cette étude conduisent ainsi à réexaminer les actions préventives des suicides en situation d’enfermement et indirectement interrogent l’accentuation de la propension à incarcérer depuis le début des années 2000.

    [Lire le texte]

  • FERME DE L’OSERAIE – « COMME LA MAUVAISE HERBE »

    Imprimer

    société,agriculture,lutte sociale,article11

    Berville, Seine-Maritime. Un peu à l’écart du village, la ferme de l’Oseraie : quelques bâtiments, puis un verger, des champs et enfin la Seine qui coule paresseusement. Ici, sept jeunes gens goûtent depuis un an et demi aux joies et peines du travail agricole et de la vie en collectif. Carte postale. [Lire l'article]

  • L’impôt des riches, l’impôt des pauvres : l’évitement du contrôle fiscal par les classes dominantes. Entretien avec Alexis Spire

    Imprimer

    société,politique,revenus,impôt,france,inégalités,entretien,contretempsAlexis Spire, chercheur au CNRS, est un spécialiste de la sociologie de l’Etat et des administrations. Après avoir enquêté sur les politiques d’accueil et de traitement des étrangers (Accueillir ou reconduire. Enquête sur les guichets de l'immigration, Paris, Raisons d'agir, 2008 ; Etrangers à la carte. L'administration de l'immigration en France (1945-1975), Paris, Grasset, 2005), il s’est intéressé à l’administration fiscale. Son ouvrage (Faibles et puissants face à l’impôt, Paris, Raison d’agir, 2012) nous conduit au cœur de la collecte des impôts – comment s’opère en pratique le contrôle fiscale ? – et démonte les mécanismes par lesquels les classes dominantes sont parvenues à domestiquer l’impôt et à échapper, en partie, au contrôle fiscal. [Lire l'article]

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu