Avertir le modérateur

  • La rançon de la croissance

    Imprimer
    Décroissance.gif

    Solution pour sortir d’un système qui s’entête dans un productivisme dévastateur, le développement durable parie sur la compatibilité entre progrès technique et bien-être global. [Lire l'article]

  • Le foot français et l’héritage colonial

    Imprimer

    foot.jpgHistorien de la révolution haïtienne, Laurent Dubois met en rapport l’histoire coloniale de la France avec celle de son équipe de football. En analysant les parcours des joueurs de 1998 et de 2006, il voit dans le football français le miroir d’une France globale. [Lire l'article]

  • Comment les primaires socialistes se sont-elles imposées ?

    Imprimer

    les_primaires_socialistes_9_et_16_octobre_2011.jpgEn octobre 2009, les adhérents du parti socialiste ont approuvé à plus de 68% le principe de primaires ouvertes pour l’élection présidentielle de 2012. Pour la première fois de son histoire, un parti politique en France, le PS, désignera son candidat à l’élection phare de la Cinquième République par un processus mobilisant un corps électoral élargi à ses sympathisants. Les partis politiques partenaires ou alliés du PS n’ont pas accepté de prendre part à ce nouveau processus de désignation ouvert initialement à l’ensemble des composantes de la gauche. Ce nouveau mode de désignation a été présenté et légitimé par ses promoteurs comme relevant de la « rénovation », comme une manière de trancher la question lancinante du « leadership » et d’élargir la base de légitimité du futur candidat. Il est présenté par les médias dominants comme une forme de démocratisation, le processus donnant aux sympathisants un rôle qui relevait jusque là du monopole des adhérents. Le processus de désignation quitte les coulisses de l’organisation pour s’opérer au grand jour. [Lire la suite]

  • L’équation nucléaire européenne

    Imprimer

    centrales-nucleaires-cruas.jpgLa décision de l’Allemagne et de la Suisse de sortir du nucléaire et celle de l’Italie de renvoyer sine die ses projets de relance auront cinq effets sur l’économie électrique européenne. 1/ La France devient le hub nucléaire de l’Europe et un exportateur majeur. 2/ À l’inverse, les pays sortant du nucléaire et qui misent sur les énergies renouvelables vont accroître leurs importations d’énergie nucléaire ne serait-ce que pour sécuriser les sources intermittentes de production d’énergie (éoliennes, solaire). 3/ L’Europe renonce à tout projet d’indépendance énergétique, sa dépendance notamment au gaz russe et au charbon vont se renforcer. 4/ Le prix de l’énergie va partout s’élever pour les consommateurs finaux. 5/ Les investissements dans les réseaux transfrontaliers de transport d’électricité vont devoir être sensiblement accrus. Est-il besoin d’ajouter que les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre seront beaucoup plus difficiles à atteindre ? Voyons comment le drame nucléaire japonais rend probables les évolutions annoncées ici. [Lire la suite]

  • Propagande & contrôle de l’esprit public

    Imprimer
    lang-metropolis.jpg

    Toute l’histoire du mouvement syndical nous l’apprend. Et c’est ce que la main-d’œuvre ouvrière de Lowell avait parfaitement compris il y a 150 ans de cela. Il s’agit d’une bataille très importante, car il ne suffit pas simplement d’affronter des gens qui invoquent la « Loi sur le droit-de-travailler » – pour briser les grèves. Il faut aussi se battre contre nos cinq heures quotidiennes de télévision, l’industrie cinématographique, les manuels et le système scolaires ainsi que tout le reste.

    [Lire l'article]   [Notes de la rédaction]

  • Peut-on être riche et bon citoyen ?

    Imprimer
    Uffizi-Gallery-Florence-Italy.jpg

    En 1402-1421, Cosimo de Médicis, citoyen privé, héritier d’une fortune familiale, bancaire et commerciale, qu’il n’aura de cesse d’accroître au long de sa vie, et citoyen de Florence, dont il deviendra le prince officieux à partir du milieu des années 1430, reçoit un cadeau de la part de Leonardo Bruni. Il s’agit d’une traduction commentée du livre I d’un traité attribué au xve siècle à Aristote, l’Économique1. Pourquoi Leonardo Bruni éprouve-t-il le besoin de proposer une nouvelle traduction latine du traité pseudo-aristotélicien ? Pourquoi ce geste à l’égard de Cosimo de Médicis ? Par cette traduction et sa glose, Leonardo Bruni s’insère dans une chaîne qui se déroule du début à la fin du xve siècle et s’inscrit en rupture à l’égard d’une conception morale et politique qui fait de la poursuite des richesses un vice moral et politique majeur. On ne peut néanmoins exclure une visée personnelle dans ce cadeau fait à un citoyen primum inter pares. Si visée personnelle il y a, si ce travail participe des relations nourries qu’ont alors entretenues marchands et humanistes au point que Christian Bec a pu parler de « lyrisme mercantile », en quoi ce travail est-il susceptible de promouvoir Leonardo Bruni auprès des citoyens puissants de Florence ? Cette question nous permet de quitter le terrain de l’anecdote historique et du détail biographique pour aborder celui de l’histoire des idées politiques et éthiques, en conjonction avec l’évolution économique de Florence.

  • Wikileaks est-il vraiment le rêve de l’historien ?

    Imprimer

    wikileaks-31.jpgQue faire de Wikileaks ? Les journalistes ne se posent plus la question : dépassés par un phénomène qu’ils n’avaient pas prévu, ils font avec sinon d’autres le feront, moins qualifiés et moins rigoureux dans l’exploitation de l’information. Mais les historiens ? On ignore ce qu’il adviendra dans le futur de cette masse vertigineuse de documents où l’on « découvre » qu’il n’y a pas concordance entre ce que les diplomates disent ou écrivent en privé et en public, voire un certain décalage entre la langue de bois des déclarations officielles et le franc parler des confidences. Peu ou pas des révélations mais des confirmations à la source, agrémentées de détails souvent piquants, de choses vues et entendues. Mais demain ? [Lire la suite]

  • Un discours si naturel

    Imprimer
    charlie7.jpeg

    Utiliser l’argument de l’évolution historique pour démonter la naturalisation du discours économique peut avoir l’effet contraire à celui escompté. [Lire l'article]

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu